Sounding the alarm: ecological crimes and transnational crises

deadline for submissions: 
September 30, 2018
full name / name of organization: 
Thierry Gustave, University of Massachussetts, Boston
contact email: 

Call for Panel Papers : NeMLA Conference 2019

 

Sounding the alarm: ecological crimes and transnational crises

 

Faced with ecological disaster and the migratory crisis, what roles can literature, cinema and popular culture play in raising awareness and empowering human beings? This session welcomes contributions in the fields of contemporary francophone literature and cinema that address the problem of violence against wildlife and explore solutions to this violence in a transnational context.

 

For this session, we seek to examine narrative, cinematographic or artistic productions with an ecological, biopolitical or semiological perspective on migration, the environment and climate change. Presentations may include (but are not limited to):• environmental and migration literature• memory and trauma• autobiography, fiction and emigration• exile and exclusion• spatial representation and loss of identity • notions of diaspora, colonization, asylum and refuge• the links between the environment and security• ecocriticism• animality and humanity• utopia and dystopia• humanitarian aid and exploitation• indifference and empathy• borders and territories• transnationality and identity crises• rural and urban spaces• Imperialism and the exploitation of natural resources  The goal of this session is to examine artistic responses and transformations in the face of eco-disasters, migratory and ecological changes. Those interested in these topics should submit their proposal (300 words) and a short biography on the NEMLA link by September 30, 2018: https://www.cfplist.com/nemla/Home/S/17415 
*************************************************************************************************************************************

APPEL À CONTRIBUTION : 2019 NeMLA Conference

 

Cris d’alarme: crimes écologiques et crises transnationales 

 

Devant les éco-catastrophes et la crise migratoire, quels rôles la littérature, le cinéma et la culture populaire peuvent-ils jouer pour sensibiliser et responsabiliser les êtres humains ? Cette session accueille des contributions dans les domaines de la littérature et du cinéma francophones contemporains qui portent sur le problème de la violence faite à la faune et à la flore et qui explorent des solutions à cette violence dans un contexte transnational. 

Pour cette session, nous cherchons à examiner des productions narratives, cinématographiques ou artistiques avec une perspective écologique, biopolitique ou sémiologique sur la migration, l’environnement et les changements climatiques. 

 

Les présentations peuvent inclure (mais ne sont pas limitées à) : 

  • l’environnement et la littérature migratoire 
  • mémoire et traumatisme
  • les récits mémoriels et identitaires
  • l’autobiographie, la fiction et l'émigration
  • l'exil et l’exclusion
  • la représentation spatiale et le décentrement identitaire
  • les notions de diaspora, de colonisation, d’asile et de refuge
  • les liens entre l’environnement et la sécurité
  • l’ écocritique
  • l’animalité et l’humanité
  • l’utopie et la dystopie
  • Les aides humanitaires et l’exploitation
  • l’indifférence et l’empathie
  • les frontières et les territoires 
  • la transnationalité et les crises identitaires
  • les espaces ruraux et urbains
  • l’impérialisme et l’exploitation des ressources naturelles

 

Le but de cette session est d'examiner les réponses et les transformations artistiques face aux éco-catastrophes et aux changements migratoires et écologiques.

 

Les personnes intéressées par ces sujets devraient soumettre leur proposition (300 mots) et une courte biographie sur le lien NEMLA avant le 30 septembre, 2018: https://www.cfplist.com/nemla/Home/S/17415