Corporeal Conversations / Conversations corporelles

deadline for submissions: 
December 31, 2022
full name / name of organization: 
Brown University

Corporeal Conversations / Conversations corporelles

 

March 10-11, 2023 | Brown University | Providence, Rhode Island

 

Keynote: Dr. Nora Martin Peterson

Associate Professor of French Cultural Studies at the University of Nebraska-Lincoln

 

“Je suis moi-même la matière de mon livre” annonces Michel de Montaigne to the readers of his autobiographical Essais. While initially speaking to the reader, Montaigne would later become a reader himself, critically conversing with his own text in the margins of previous editions. This archive of edits underscores the materiality of a “body” of work as a site and subject of conversation between readers, authors, and critics alike. As a literary experiment in both style and voice, the Essais continue to shape and be shaped by conversations. In this tradition, Equinoxes 2023 seeks to provoke new dialogues around existing corpuses, to think about our relationship to creative works and the archive of criticism that comes with them.

 

Works of art call out to each other, engaging in conversations that span borders and epochs. From the circulation of written works within salon culture to the power of images to capture a movement, how might we understand our interactions with media and each other as conversations centered around and facilitated by bodies? Bodies continue to be a site of political struggle, from the policing of race, gender, and reproduction to the increasing awareness of our own environmental entanglements. What might we learn from listening to and/or reading bodies, in their various material representations? Papers may address the following topics: the construction of a corpus, the relationship between text and criticism, issues of voice, how bodies speak for themselves, the legibility of a body as racialized, gendered, and/or disabled, the afterlife of a work of art, the legacy of creative traditions, the construction of archives, and texts as living documents. Finally, how might our own interventions be understood as corporeal conversations in their own right?

 

As an interdisciplinary conference, Equinoxes encourages submission from a variety of fields, including but not limited to literature, philosophy, history, ethnography, anthropology, media studies, disability studies, sociology, art history, religious studies, Women's and Gender Studies, and political science, provided that the presentation relate to French or Francophone studies.

 

We welcome papers related (but not limited) to the following topics:

 

 

  • Bodies of work
  • Theories of the corpus and canonicity
  • Posthumous publishing
  • Editorial processes
  • Archive(s)
  • Palimpsests
  • Criticism of theory and praxis
  • The works of Michel de Montaigne
  • Autobiography / Autofiction / Autotheory
  • Networks of communication and writing
  • Written or recorded conversations
  • Voices and the voiceless
  • Survival, testimony and inheritance
  • Death, mourning and remains
  • Embodiment
  • The sensing body
  • Body and voice
  • Body language
  • Disability
  • Gendered bodies / (Wo)man and the body
  • Corporeal Feminism
  • Women’s writing / écriture féminine
  • Rhetoric and Speech Acts
  • Worldbuilding / Worlds from words

 

 

Graduate students who wish to participate in the conference should submit an abstract of no more than 250 words, along with a short bio. Abstracts must be sent, as attachments, to equinoxes-conference@brown.edu before January 15, 2023. Emails should include the author's name, institutional affiliation, and contact information. Presentations, whether in English or in French, should not exceed 20 minutes.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Corporeal Conversations / Conversations corporelles

 

10-11 mars 2023 | Brown University | Providence, Rhode Island

 

Conférencière principale : Dr. Nora Martin Peterson

Maître de conférences en Études Culturelles Françaises à l’Université du Nebraska-Lincoln

 

"Je suis moi-même la matière de mon livre" annonce Michel de Montaigne dans son ouvrage autobiographique, les Essais. S'il s'adresse tout d'abord à son lecteur, Montaigne en deviendra un lui-même par la suite, conversant de manière critique avec son propre texte dans les marges de ses éditions antérieures. Ces archives d'apports et d'ajouts soulignent la matérialité d'un "corps" relatif à l'œuvre en tant que site et sujet de conversation pour lecteurs, auteurs et critiques. En tant qu'expérience littéraire, tant au niveau du style que de la voix, les Essais continuent de façonner et d'être façonnés par les conversations qui s'y rapportent. C'est dans l'esprit de cette tradition qu'Équinoxes 2023 cherche à initier de nouveaux dialogues autour de ces corp(u)s existants et inviter à la réflexion vis-à-vis de notre rapport aux œuvres créatives de même qu’aux archives de la critique qui les accompagnent.

 

Les œuvres d'art s'interpellent entre elles, invitant des conversations qui dépassent les frontières et transcendent les époques. De la circulation d'œuvres écrites dans le contexte de salons littéraires au pouvoir qu'ont les images de capturer un mouvement, comment comprendre nos interactions avec nous-même, les autres et les médias sous formes de conversations qui soient à la fois centrées sur le(s) corp(s) et facilitées par ce(s) dernier(s) ? Les corps continuent d'être le théâtre de luttes politiques, qu'il s'agisse de régulations autoritaires encadrant les questions de race, de genre et de reproduction, ou bien la prise de conscience accrue de nos enchevêtrements environnementaux. Que pouvons-nous apprendre en écoutant et/ou en lisant des corps, dans le cadre de leurs diverses représentations matérielles ?    

Nous encourageons les communications à traiter des sujets suivants : la construction d'un corpus, la relation entre texte et critique, les questions de voix, les corps qui parlent pour et par eux-mêmes, la lisibilité d'un corps racisé, sexué et/ou handicapé, la postérité d'œuvres d'art, l'héritage de traditions créatives, la construction d'archives, et les textes en tant que documents vivants. Enfin, comment comprendre nos propres interventions en tant que conversations corporelles à part entière ?

 

S’inscrivant dans des contextes français ou francophones, les propositions de communication peuvent, sans forcément s’y limiter, appartenir aux domaines d’études suivants : la littérature,  la philosophie, l’histoire, l’ethnographie, l’anthropologie, les études de médias, les études sur les questions liées au handicap, la sociologie, l’histoire de l’art, les études religieuses, les études de genre et de théories queer et féministes, et les sciences politiques.

 

Nous accueillons les propositions de communication liées, sans y être strictement limitées, aux thèmes suivants :

 

  • Le(s) Corps de texte(s)
  • Les théories de corpus et de canons
  • Publications posthumes
  • Processus éditoriaux
  • Archive(s)
  • Palimpsestes
  • Critique de la théorie et de la praxis
  • Les oeuvres de Michel de Montaigne
  • Autobiographie / Autofiction / Autothéorie
  • Les réseaux de communications et d’écritures
  • Conversations écrites ou enregistrées
  • La voix et les sans-voix
  • Survie(s), témoignage(s) et héritage(s)
  • La mort, le deuil et les dépouilles
  • Incarnations
  • Le corps sensible
  • Le corps et la voix
  • Le langage corporel
  • Le handicap
  • Les corps genrés
  • Féminisme corporel et qui prend corps
  • Écriture des femmes et écriture féminine
  • Rhétorique et actes de paroles
  • Les mondes fait de mots

 

Tout.e doctorant.e souhaitant participer à la conférence est invité.e à envoyer un résumé de 250 mots maximum accompagnés d’une brève notice bio-bibliographique en pièce jointe à equinoxes-conference@brown.edu avant le 15 janvier 2023. Chaque proposition de candidature doit inclure : le nom de l’auteur.e, l’affiliation institutionnelle, et une adresse email. Les communications, en français ou en anglais, seront limitées à 20 minutes par personne.